TÉLÉCHARGER BOUTEFLIKA UNE IMPOSTURE ALGÉRIENNE PDF


Télécharger Bouteflika: Une imposture algérienne Pdf (de Mohamed Benchicou) Une imposture algérienne, Bouteflika, Mohamed Benchicou, Picollec. Télécharger Bouteflika: Une imposture algérienne pdf de Mohamed Benchicou Mohamed Benchicou BOUTEFLIKA UNE IMPOSTURE ALGERIENNE LA. BOUTEFLIKA Une imposture Algérienne TÉLÉCHARGER PDF.

Nom: bouteflika une imposture algérienne pdf
Format:Fichier D’archive
Version:Nouvelle
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: Android. iOS. MacOS. Windows XP/7/10.
Taille:18.73 MB


Le Parisien du 14 dcembre J'ai dfendu un programme pour lequel j'ai t lu et qui, par chance pour moi, a t soutenu par les partis de la coalition. Le prsident que les Algriens venaient de se donner a toujours t, depuis , un auxiliaire militaire soigneusement camoufl sous une apparence civile. Abdelaziz Bouteflika pique une grosse colre. La caste militaire connaissait, en effet, depuis , laptitude de Bouteflika se dbiner la der- nire minute et le gnral Mdine nignorait pas que Bouteflika tait all jusqu exiger et obtenir sa tte en ce mme janvier Si cest ainsi, quils trouvent un autre prsident! Liamine Zeroual avait bnfici des voix de 7 dAlgriens en novembre ? Herv Bourges, De mmoire dlphant, Grasset, Boute- flika, un peu interloqu, demande un dlai au chef de lEtat. A elle seule, cette anecdote de la connivence, hlas bien relle, suffirait situer une des grosses mprises de lopinion lendroit dun homme prsent comme un civil indpendant quand il na toujours t que lacolyte de la hirarchie militaire.

BOUTEFLIKA: UNE IMPOSTURE ALGÉRIENNE fut rédacteur en chef Plus qu' une charge contre Abdelaziz Bouteflika, du premier journal l'auteur établit une. Auteur: Benchicou Mohamed Ouvrage: Bouteflika Une imposture algérienne Année: Lien de téléchargement. BOUTEFLIKA: UNE IMPOSTURE ALGRIENNE. fut rdacteur en chef Plus quune charge contre Abdelaziz Bouteflika, du premier journal lauteur tablit une.

IMPOSTURE PDF TÉLÉCHARGER ALGÉRIENNE BOUTEFLIKA UNE

L'affectation, nous apprend Benchicou, n'est, en vérité que punition. Affecté, fin , à Ghardimaou, Bouteflika s'en est allé plutôt se balader en Espagne et en Italie.

Des semaines durant. Il n'officiera, non plus, pas au Mali. Bouteflika n'a supporté ni l'isolement ni les difficiles conditions de vie. Sans laisser d'adresse.

IMPOSTURE ALGÉRIENNE TÉLÉCHARGER BOUTEFLIKA PDF UNE

Il n'a séjourné au Mali que le temps de déposer ses bagages. Ceci, pour le passé.

BOUTEFLIKA IMPOSTURE ALGÉRIENNE UNE PDF TÉLÉCHARGER

Revenu aux affaires en , Bouteflika continuera à projeter une image de sa personne sous un prisme totalement déformant. A commencer par ce qu'il a cultivé comme image d'opposant à Chadli Bendjedid. Il n'a jamais été proche de Chadli comme durant son émigration à l'étranger. Il s'intéressa même à une des filles Bourokba la belle-famille de Chadli dont il apprit qu'elle était encore célibataire. Bouteflika se mariera, sans que personne ne le sache, en Le prsident que les Algriens venaient de se donner a toujours t, depuis , un auxiliaire militaire soigneusement camoufl sous une apparence civile.

Le travestissement ne le gne pas outre mesure. Est-ce que vous pensez que je suis un civil ou un militaire?

Le mystère Bouteflika ; radioscopie d'un chef d'État

Voil des notions bien relatives , sinterroge-t- il, faussement dubitatif, devant le journaliste du Die Welt 2 avant de clarifier ses propos par une trs significative parabole : Peu importe que le chat soit gris ou noir, l'essentiel, me sem- ble-t-il, c'est qu'il attrape les souris. Etre militaire ou civil ne serait, en somme, quune question de couleur!

Cette nature bicphale quil na pas rsolue intrieurement et quil na jamais assume allait dteindre sur tout le mandat prsidentiel et en expliquer en bonne partie la dconfiture : Bouteflika cumulait dans une mme performance les tares du militaire et du civil sans disposer de quelque grce 1. Pour sassurer dun plbiscite populaire qui ferait oublier la dconvenue du 15 avril, le prsident Bouteflika a tenu organiser un rfrendum sur la concorde civile que rien ne justifiait.

Die Welt du 27 aot Il a oubli davoir du militaire, nen ayant pas accompli les sujtions, le sens de la subordination aux devoirs majeurs, une certaine grandeur dans lhumilit et lattachement la discipline.

Il a soigneusement hrit du reste : larrogance, le mpris, la tentation totalitaire, le penchant monarchiste et le got des rglements de comptes. Il en usera et abusera durant cinq ans jusqu en faire la griffe principale de son rgne. Le quiproquo autour du faux civil Bouteflika entranera, chez les observateurs, une lourde erreur danalyse : on a interprt les divergences qui lopposaient aux militaires comme des dsac- cords classiques qui naissent habituellement entre un prsident civil, attach des rformes dmocratiques et une hirarchie militaire agrippe ses privilges et qui mettait tout son poids pour le contrarier.

Il nen est rien des brouilles entre Bouteflika et les gnraux : elles sont exclusivement dues la tenace volont du prsident algrien de soctroyer par la force un pouvoir absolu. Bouteflika ne dsirait pas de rformes dmocratiques, il cher- chait, en bon putschiste de carrire, asseoir un pouvoir personnel, changer la Constitution afin dy consacrer le pouvoir prsidentiel, liminer les contre-pouvoirs quelle prvoyait.

Il me faut rcuprer d'abord mes attributions constitution- nelles qui ont t disperses partir de , il faut que je reprenne mon rle prsidentiel, avouait-il dj en Ce rgime algrien, il n'est ni prsidentiel ni parlementaire. Le pr- sident est lu sur la base d'un programme, il nomme un Chef de gouvernement qui, lui, prsente un programme au Parlement. Donc, cela peut tre un deuxime programme.

Il y a une contra- diction immense, immense. Europe 1, le 7 novembre Quant lavocat Ali-Yahia Abdenour, prsident de la Ligue algrienne de dfense des droits de lHomme, il rvlera, en octobre , un dcompte droutant : le prsident Bouteflika a viol soixante-deux fois la Constitution en quatre ans! Militaire dans sa tte, Abdelaziz Bouteflika ne croyait rien devoir la socit civile quil mprisait prcisment parce quelle ne dispo- sait daucun pouvoir comparable celui des gnraux et dont il eut pu tirer dividende.

Il le confirme lui-mme en voquant lpisode de janvier celui de la premire cooptation rate : Je voulais tre en effet le candidat de lArme. Uniquement de lArme. Je ne voulais avoir de fil la patte ni avec la socit civile ni avec la mouvance islamiste.

En tant que candidat de lArme, je me prsentais en rconciliateur. Elisabeth Shemla, Mon journal dAlgrie, novembre - janvier , Flammarion, Elisabeth Shemla op. Cela ne me parat pas se rapprocher des grandes ides rvolutionnai- res , lche-t-il au mme journaliste allemand, avouant une position hostile que lopinion a longtemps attribue la hirar- chie militaire 1.

De ce ddain est sans doute ne lindiffrence quil a toujours dveloppe en direction de la population pendant ses cinq annes de rgne et le peu de considration quil a tmoign envers les revendications populaires, commencer par la crise de Kabylie dont il a trait les habitants de nains , sans oublier les ensei- gnants quil tenta dhumilier en cassant la grve de lautomne par le gourdin et le chantage du licenciement.

Historiquement, Abdelaziz Bouteflika a toujours t prsent dans les pisodes o le pouvoir civil a d cder du terrain au pou- voir militaire. Il est lhomme lige auquel les chefs militaires ont frquemment d avoir recours pour concevoir, puis mener et, enfin, expliquer et lgitimer des pronunciamientos quils soient directs ou maquills. Il eut souvent une conception plus mili- taire des vnements que les militaires eux-mmes.

Sa premire grande mission russie au bnfice des militaires date de dcembre Lindpendance de lAlgrie devenait imminente et le dbat sur le futur Etat algrien sinstallait alors avec la passion et les calculs quon devine. Pouvoir civil ou mili- taire? Pouvoir civil ou militaire?

Il a fallu que le gnral Lamari sexprime en personne sur la question au magazine franais Le Point pour que lopinion apprenne que lArme na jamais refus la dsignation dun civil la tte du ministre de la Dfense nationale.

La formule sera adopte pour toujours. Qui pourrait tre ce chef dEtat suffisamment complice pour napparatre quen vitrine, mais assez crdible pour simposer devant lopinion?

Bouteflika.Une Imposture Algerienne.pdf

Les regards se tournent vers les cinq diri- geants du FLN dtenus au chteau dAulnoy, en rgion pari- sienne, aprs lavoir t la Sant, au fort de lle dAix, puis Turquant, en Touraine. Pour le savoir, le colonel Boumedine dpcha, dbut dcembre , auprs deux le capitaine Abdelaziz Bou- teflika avec pour recommandation spciale de privilgier la can- didature de Mohamed Boudiaf qui, selon Rdha Malek, un des ngociateurs Evian et ancien Premier ministre, il vouait une secrte estime pour avoir travaill avec lui.

La mission de Bouteflika, confirme le premier prsident du GPRA, Ferhat Abbas, consistait trouver parmi les cinq pri- sonniers un ventuel alli aux chefs militaires. Les dirigeants algriens devaient reprsenter le FLN au sommet tripartite maghrbin qui devait se tenir Tunis les 22 et 23 octobre. Ils seront incarcrs en France jusquen mars , en compagnie de Rabah Bitat qui avait t arrt le 23 novembre Ferhat Abbas, Lindpendance confisque, Flammarion, La mission tait dautant plus risque que Bouteflika nignorait rien des opinions poli- tiques de Boudiaf, notoirement connu pour tre un esprit hos- tile aux accommodements en politique, acquis au multipartisme et lindpendance du pouvoir politique et dont, en cons- quence, il fallait sattendre au refus de se laisser choisir comme paravent par les chefs militaires.

Herv Bourges, homme de mdias franais, qui rendait souvent visite aux cinq dtenus en qualit de reprsentant dEdmond Michelet, le ministre de la Jus- tice de De Gaulle, apporte un tmoignage saisissant sur le dtenu Boudiaf : Je lai bien connu Turquant, o il mappa- raissait comme le plus dur des cinq, le plus ancr dans ses convic- tions, dcid ne pas en dvier, mfiant lgard de ses compagnons et de leurs conceptions idologiques, notamment pour ce qui concerne Ben Bella dont il se sparera trs vite, le souponnant, dj, de vouloir sarroger un pouvoir personnel.

Full text of "Mohamed Benchikou Bouteflika Une Imposture Algérienne"

Boudiaf sera demble hostile lide du parti unique, o il voit les germes dune dictature, mme sil sagit de ce prestigieux FLN qui sort vainqueur aurol de la guerre de libration et auquel il appartient depuis le dbut. Ce dernier prsentait limmense 1.

ALGÉRIENNE UNE TÉLÉCHARGER BOUTEFLIKA PDF IMPOSTURE

Tous les tmoignages entre guillemets proviennent de conversations avec lauteur. Herv Bourges, De mmoire dlphant, Grasset, Lentrevue quil eut avec Boudiaf se droula trs mal, rapporte le commandant Azzedine. Boudiaf a non seulement refus nergiquement dtre coopt par ltat-major, mais sof- fusqua que lmissaire de Boumedine, quil houspilla publique- ment, lui ft pareille proposition fractionnelle au moment o les Algriens taient appels aller unis aux ngociations avec les Franais.

Il le renvoya schement. Bouteflika comprit alors tout lavantage quil y avait pour ltat-major opter pour Ben Bella, trs conciliant et qui, dailleurs, prit en apart lenvoy spcial de Boumedine pour lui faire part de sa disponibilit.

Ben Bella et Bouteflika se sont fait des mamours verbaux, ils se sont sduits mutuellement avec leurs savoir-faire respectifs , a appris Ahmed Taleb Ibrahimi, incarcr lpoque dans un autre lieu de dtention.

Bouteflika sadressa alors Ben Bella qui accepta dtre lhomme de ltat-major, raconte Ferhat Abbas.

BOUTEFLIKA : UNE IMPOSTURE ALGERIENNE

Cette alliance, demeure secrte, allait peser lourdement sur lavenir du pays. Alliance rciproquement avantageuse. Boume- dine avait besoin dun politique et Ben Bella dun fusil.

ALGÉRIENNE UNE PDF BOUTEFLIKA IMPOSTURE TÉLÉCHARGER

Il quitte htive- ment Paris pour Londres do il appelle le colonel Boumedine pour lui annoncer le succs de lopration. Ferhat Abbas, op. Ils se disent trs satisfaits de la mission de Bouteflika. Lalliance est scelle. Ben Bella entrera Alger en comme il en sortira en , par les chars de Boumedine. A chaque fois, le sang algrien a coul. Dans les deux cas Abdelaziz Bouteflika a jou le rle dagent dtonateur au service des chefs militaires. La composition du premier Bureau politique du FLN, donc de la premire direction de lAlgrie indpendante, tait le principal enjeu entre les diffrentes tendances.

Ecarter le GPRA de la direction politique du pays ouvrait la porte toutes les drives, voire une guerre entre Algriens. Ben Bella, confort par le soutien des militaires, osa nanmoins le coup de force : le 22 juillet , il annonce unilatralement partir de Tlemcen la constitution complte du Bureau politique, compos des cinq dtenus dAulnoy auxquels sajoutaient Hadj Ben Alla et Mohammedi Sad, qui deviendra plus tard dirigeant du Front islamique du salut.

At Ahmed refuse de faire partie de ce bureau et part pour Paris, Boudiaf en dmissionnera 1. Ce coup de force de Ben Bella, cest la suite logique de lalliance scelle Aulnoy entre lui et lArme par le biais de Bouteflika. Lavocat Ali Haroun, ancien responsable de la Fd- ration de France du FLN et ancien membre du Haut-Comit dEtat HCE entre et , qui tudia de prs la priode dont il fut un tmoin privilgi et laquelle il consacrera un livre, confirme par ce rcit dune rencontre quil eut avec Ben Bella en juillet : Lon savait dj que Boumedine, chef dtat-major, avait, par lintermdiaire du capitaine Si Abdelkader, alias Abdelaziz Bouteflika, sollicit lappui de Boudiaf dans le conflit qui, depuis plusieurs mois, lopposait au GPRA.

Face aux rticences de Boudiaf, il se rsolut convaincre Ben Bella dont le soutien lui fut aussitt acquis. Conscient des dangers imminents guettant le pays et pouvant dboucher sur une confrontation, dont le dernier mot risquait dchoir aux militants en armes, je rappelai mon inter- locuteur cette vieille maxime : On peut tout faire avec les baonnettes, sauf sasseoir dessus. Il rpliqua par une moue ddaigneuse.

Je navais plus rien ajouter. Si lon allait privil- gier la force et ddaigner le consensus pour rsoudre nos diff- rends, le pays sacheminerait alors vers de sombres lendemains. Ali Haroun, Lt de la discorde, Casbah Editions, Une seconde guerre succda celle qui venait peine de se terminer. Lt fut marqu par de sanglants combats fratricides entre Algriens qui sortaient de sept annes de lutte anticoloniale. Longtemps sera dlibrment occult le lourd bilan de ces affrontements fratricides.

Ce nest que par communiqu de lAPS du 2 janvier que lon en saura le prix : un millier de morts , prcisera Ali Haroun. Bouteflika va contribuer destituer Ben Bella en pour les mmes impratifs suprieurs : asseoir la suprmatie du pou- voir militaire. Le coup dEtat du 19 juin est conscutif la dcision de Ben Bella de retirer Abdelaziz Bouteflika la responsabilit de la diplomatie algrienne quelques jours de la 1. Seba snine barakat sept annes, a suffit! La guerre de libration avait dur sept annes.

La rvoca- tion dAbdelaziz Bouteflika na sans doute servi que de cataly- seur au malaise qui couvait dj entre Ben Bella et Boumedine qui se rejetaient dj la responsabilit de laggravation de la crise avec le Maroc. Les proches de Boumedine, dont Chrif Belkacem et Ahmed Medeghri, craignaient ouvertement que Ben Bella ne cdt sur les droits territoriaux de lAlgrie : laccu- sation de trahison sera reprise dans la proclamation du 19 juin ct dautres griefs usuels retenus contre Ben Bella comme la mauvaise gestion, limprovisation, le dsordre administratif ou les mthodes autoritaires du prsident.

A ce froid ambiant venait donc sajouter lannonce du limo- geage de Bouteflika. Le prsident convoque, la mi-juin, son ministre des Affaires trangres la villa Joly pour linformer quil tait dessaisi de son portefeuille et que la diplomatie allait tre dirige directement par la Prsidence de la Rpublique.

Boute- flika, un peu interloqu, demande un dlai au chef de lEtat. Ben Bella, naf, accorde le sursis sans se douter que Bouteflika ne cherchait, en fait, qu gagner du temps pour per- mettre au colonel, qui se trouvait au Caire, de regagner Alger et de reprendre en main la situation.

A sa sortie du bureau de Ben Bella, il est venu chez moi pour minformer, se souvient Chrif Belkacem, compagnon de Bouteflika et qui occupait le poste de ministre de lOrientation nationale. Il avait rduit toute la question sa personne, me disant : Tant que Ben Bella pensait tenir Boumedine par moi et que Boumedine pensait tenir Ben Bella par moi, je navais aucune crainte avoir.

Mais les choses ont chang sans que je men rende compte Je voulais, pour ma part, surtout savoir si Ben Bella avait exig de lui une rponse immdiate. Bouteflika mayant rpondu par la ngative, jtais plus rassur et lui ai 30 suggr de rentrer chez lui et dattendre calmement le retour de Boumedine. Bouteflika, trs angoiss sur son sort, fera la tourne de ses compagnons et mme des proches de Ben Bella, avec un raison- nement dsarmant : Sans doute Ben Bella peut-il prendre une telle dcision lgard dun ministre technicien.

Mais je suis ministre des Affaires trangres et, la veille de la confrence, la mesure apparatra comme un camouflet inflig ma propre personne et Si Boumedine. Par ailleurs, je suis non seulement le chef de la diplomatie, mais galement membre du Bureau poli- tique et, surtout, charg des relations extrieures du parti.

Il revient donc au parti de dcider de mon dpart. Trente-huit ans aprs, ce dernier reconnat que Ben Bella a commis lerreur de dcider de lviction de Bouteflika sans avoir au pralable runi le Bureau politique qui comportait lpoque 17 membres et qui aurait pu en dbattre.